Recent publications in the history and philosophy of the language sciences – July 2021

Christelle Dodane & Claudia Schweitzer, dir. 2021. Histoire de la description de la parole : de l’introspection à l’instrumentation. Paris : Champion. Bibliothèque de grammaire et de linguistique, 65. 406 p. ISBN : 9782745355959
Publisher’s website

L’objectif de ce livre est de retracer les changements qui se sont opérés dans la description de la parole du XVIe jusqu’au début du XXe siècle et de rassembler des travaux de spécialistes de différentes époques historiques et spécialités, qui sont généralement traitées séparément. C’est ce croisement interdisciplinaire qui permet de montrer et d’expliquer de manière fine le passage progressif d’une méthode introspective utilisée par les anciens grammairiens à une méthode de type expérimentale utilisée par les phonéticiens de la fin du XIXe siècle. Grâce aux différentes spécialités des auteur(e)s (histoire de la langue, articulation, prosodie, phonétique, acoustique, prononciation, phoniatrie, musicologie, rhétorique, gestualité), il est possible d’aborder une variété de méthodes et d’approches d’étude de la langue parlée.

Organisé en trois parties, cet ouvrage propose une description de la prosodie du XVIe au début du XXe siècle, de l’articulation des sons de la parole et présente ensuite des travaux qui allient une description historique à des méthodes d’analyse contemporaines.

Il convie ainsi le lecteur à cheminer au cours des siècles et à découvrir, en compagnie des différents auteur(e)s qui ont contribué à la richesse de cet ouvrage, l’évolution de la pensée et de la description de la parole qui en découle, tout en s’inscrivant dans les courants esthétiques et culturels de chaque époque.

Table of contents


Bart Jaski, Christian Lange, Anna Pytlowany, & Henk J. van Rinsum, ed. 2021. The Orient in Utrecht: Adriaan Reland (1676-1718), Arabist, Cartographer, Antiquarian and Scholar of Comparative Religion. Leiden: Brill. The History of Oriental Studies, 10. 515 p. ISBN: 978-90-04-46216-8.
Publisher’s website

Adriaan Reland (1676-1718), Arabist, Cartographer, Antiquarian and Scholar of Comparative Religion covers the intellectual achievements of a remarkable man: Adriaan Reland, professor of Oriental languages (1701) and Hebrew Antiquities (1713) at the University of Utrecht from 1701 to 1718. Although he never travelled beyond the borders of his home country, he had an astonishingly broad worldview. The contributions in this volume illuminate Reland’s many accomplishments and follow his scholarly trajectory as an Orientalist, a linguist, a cartographer, a poet, and a historian of comparative religions. Reland, although a devout Protestant, believed that religions should be examined objectively on their own terms with the help of reliable and authentic documents, which would dispel the prejudices of the past. Contributors: Lot Brouwer, Ulrich Groetsch,Toon van Hal, Jason Harris, Bart Jaski, Christian Lange, Richard van Leeuwen, Remke Kruk, Anna Pytlowany, Henk J. van Rinsum, Dirk Sacré, Arnoud Vrolijk, Tobias Winnerling and Jan Just Witkam.

Book in open access.


Historiographia linguistica 47 (2-3). 2020. Amsterdam: Benjamins. 237 p. ISSN : 0302-5160
Publisher’s website

Editorial:
Editors’ end-of-the-year notes

Articles / Aufsätze
An ablative for the Greeks? A grammar dispute in Tübingen (1585/1586) and its implications
Raf Van Rooy

Father Iakinf Bičurin’s theory of mental inflection in Chinese
Ksenija Koža

Der Einfluss der akademischen Interaktionen auf die Auflagen- und Wirkungsgeschichte von Hermann Pauls Prinzipien
Beijia Chen

L. V. Ščerba’s conception of language
Olga Campbell-Thomson

The threefold aspect of linguistic phenomena and experiment in linguistics
Lev Vladimirovič Ščerba

The monolingual approach in American linguistic fieldwork
Margaret Thomas

A letter from Zellig Harris to André Lentin: Explanatory notes
Bruce Nevin

Book Reviews / Comptes Redus / Besprechung

Bernard Colombat & Aimée Lahaussois, Histoire des parties du discours (Leuven, Paris & Bristol, CT, 2019)
Compte rendu par Nico Lioce

John E. Joseph, Language, Mind, and Body: A conceptual history (Cambridge, 2018)
Reviewed by David Cram

James McElvenny, Gabelentz and the Science of Language (Amsterdam, 2019)
Reviewed by Jacques François

Émile Benveniste, Last Lectures. Collège de France 1968 and 1969 (Edinburgh, 2019)
Reviewed by Pierre Swiggers

John Goldsmith & Bernard Laks, Battle in the Mind Fields (Chicago and London, 2019)
Reviewed by Patrick Flack


Eugenio Coseriu. 2021. Système, norme et parole. Suivi de Forme et substance dans les sons du langage. Traduit de l’espagnol par Xavier Perret. Limoges : Lambert-Lucas. Classiques des Sciences du langage. 248 p. ISBN : 978-2-35935-323-5
Publisher’s website

Les deux études qui composent ce volume, parues en 1952 et 1954, jettent les premières bases de la « linguistique intégrale » qu’Eugenio Coseriu élaborera jusqu’à la fin de sa vie. Comme son nom l’indique, cette linguistique intégrale veut englober « toute la réalité du langage ». Il convient pour cela de rétablir l’unité de l’objet langage au sein de la discipline qui l’étudie, en veillant à ne pas prendre les abstractions nécessaires au travail scientifique pour cette réalité elle-même.

Dans Système, norme et parole, Eugenio Coseriu s’attache à montrer que la dichotomie établie par F. de Saussure entre langue et parole a facilité l’escamotage de pans entiers du langage, qui ont ressurgi ailleurs comme autant de sous-disciplines (stylistique, pragmatique, etc.). Il en propose un nouveau découpage qui, à la fois, lui rend son unité et sa continuité dans le temps et crée les conditions d’une linguistique diachronique.

Dans Forme et substance dans les sons du langage, l’auteur porte la question de l’étude précédente sur « le plan de l’expression » (Hjelm-slev) et entreprend de montrer que la phonétique et la phonologie –, avatars de la distinction saussurienne entre signifiant (« plan des sons ») et signifié (« plan des idées ») ‒, ne peuvent pas être dissociées dans la mesure où la phonologie prend nécessairement appui sur la phonétique. Coseriu propose de réintégrer la phonétique, considérée jusque-là comme une science naturelle, dans le champ de la linguistique, ce qui se justifie par le « double aspect du langage, qui est en même temps nature et intériorité de la conscience » (p. 159).

Les deux études comparent et discutent les apports théoriques de nombreux linguistes contemporains. La réflexion philosophique opérée au fil de l’exposé dégage des principes généraux applicables plus largement aux sciences humaines et culturelles.

Posted in Publications

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: