Recent publications in the history and philosophy of linguistics, October 2019

Alicja KACPRZAK, Radka MUDROCHOVA, & Jean-François SABLAYROLLES (éd.). 2019. L’emprunt en question(s) : conceptions, réceptions, traitements lexicographiques. Limoges : Lambert-Lucas. La Lexicothèque. ISBN 978-2-35935-230-6.
Publisher’s website

couv_Kacprzak_1000-319x495
Fruit de plusieurs années de travail d’un groupe international de recherche sur la néologie par emprunt dans diverses langues d’Europe, ce livre collectif a trois objectifs principaux, tous d’orientation plutôt théorique : • l’examen du concept d’emprunt, d’abord par contraste avec des notions connexes (xénisme, pérégrinisme, etc.), puis par l’étude de diverses conceptions nationales où des linguistes ont imprimé leur marque en ce domaine ; • l’examen de la réception des emprunts dans plusieurs pays et des discours tenus à leur sujet tant par des instances officielles publiques ou privées que par la communauté des locuteurs, en fonction des époques et des circonstances ; • enfin l’analyse de la pratique lexicographique (entre accueil et refus, avec des différences de marquage, etc.) et la veille néologique semi-automatique dont les nouveaux emprunts sont des éléments non négligeables.

Table of contents available here.


Jean BAUMGARTEN, Irène ROSIER-CATACH & Pina TOTARO. 2019. Spinoza, philosophe grammairien : le « Compendium grammatices linguae hebraeae ». Paris : CNRS éditions. Cahiers Alberto Benveniste. ISBN: 978-2-271-11895-0.
Publisher’s website

spinoza-philosophe-grammairien
L’Abrégé de grammaire hébraïque de Baruch Spinoza (le Compendium grammatices linguae hebraeae) parut en 1677 à Amsterdam dans l’édition latine de ses oeuvres posthumes. Il avait été rédigé à la demande de ses amis qui s’intéressaient à l’étude de l’hébreu et connaissaient ses compétences en la matière. L’intention explicite de Spinoza dans cet ouvrage avait été d’expliquer la grammaire hébraïque « selon la méthode géométrique » et d’écrire une grammaire d’une langue vivante plutôt que celle de la langue biblique. De toutes ses oeuvres, celle-ci, inachevée, est la moins connue et étudiée, et fut longtemps considérée comme un texte marginal. Les contributions publiées dans le présent ouvrage tendent à resituer le Compendium dans le contexte culturel, linguistique, religieux et intellectuel de l’Europe du xviie siècle. Elles visent à en éclairer les sources, à analyser la méthode élaborée par Spinoza dans sa grammaire, à mettre en rapport ses idées linguistiques avec les principes de sa philosophie, en particulier celles du Traité théologico-politique.Ainsi l’Abrégé pourrait-il être reconsidéré comme une création originale et essentielle au sein du corpus spinoziste.

Extract and table of contents here.


Alain DE LIBERA, Jean-Baptiste BRENET, et Irène ROSIER-CATACH. 2019. Dante et l’averroïsme. Paris : Collège de France. Docet Omnia. ISBN 978-2-251-44967-8.
Publisher’s website
Capture d’écran 2019-09-25 à 14.44.16
Dante averroïste ? Le plus grand poète du Moyen Âge fut-il le disciple du plus grand philosophe arabe ? La Divine Comédie place Averroès, l’auteur du « Grand commentaire » d’Aristote, en Enfer, et en Paradis son disciple latin Siger de Brabant qui, dans l’actuelle « rue du Fouarre » à Paris, mettait en syllogismes « des vérités importunes ». Jugement de Salomon ? Ce volume collectif traite en détail l’un des chapitres les plus controversés de l’histoire comme de l’historiographie de la philosophie et de la théologie médiévales. Revisitant les textes philosophiques et poétiques de Dante, de la Vita nova au Convivio, au De vulgari eloquentia et à la Monarchia, examinant les productions et les thèses de ses contemporains, interlocuteurs, amis et adversaires, médecins, philosophes et poètes, rappelant et discutant les thèses de ses lecteurs anciens et modernes, les meilleurs spécialistes des domaines concernés, philosophes et italianistes, dressent le bilan de deux siècles d’études sur Dante, mais aussi sur Cavalcanti et sur l’averroïsme latin. Suivant trois grands axes, le langage et la pensée, les émotions, la politique, c’est au coeur de l’histoire et de la culture européennes, à Paris, à Florence, sur les routes de l’exil, que les contributions ici rassemblées plongeront lectrices et lecteurs amoureux de Dante, de l’Italie et de la littérature.

An extract from the book is available here.


Historiographia Linguistica 46 (1/2). 2019. Amsterdam: Benjamins. 217 p.
Publisher’s website
hl.46.1-2.pb

 

 

Table of contents

Articles:
La grammaire italienne de Lodewijk Meijer (1672): Anatomie d’une grammaire didactique “raisonnée”
Sara Szoc et Pierre Swiggers

Spotlights on the notion of lexical motivation across languages in the Western linguistic tradition, from the 16th century to the present
Matthias Urban

Le tournant sémiotique du début du XXème siècle: Une approche sérielle
Gerda Haßler

Mortimer Sloper Howell (1841–1925), lecteur de Raḍī al-dīn al-Astarābāḏī (VIIe/XIIIe siècle), et deux lithographies indiennes
Pierre Larcher

On the rapid expansion of optimality theory at the end of the twentieth century
Joshua M. Griffiths

Review article:
La Grammaire castillane de Nebrija (1492)
Compte rendu par Isabel Zollna

Saussure — encore et toujours
Compte rendu par Jörn Albrecht et Irene Kunert

Reviews:
Review of Poole, William, Edited by (2017) John Wilkins (1614–1672): New Essays
Reviewed by Joseph L. Subbiondo

Critique de Raby, Valérie (2018) Les théories de l’énoncé dans la grammaire générale
Compte rendu par Nathalie Fournier

Review of McLelland, Nicola & Richard Smith, Ed. by (2018) The History of Language Learning and Teaching16th–18th Century Europe19th–20th Century EuropeAcross Cultures
Rezensiert von Helmut Glück


Language & History 62 (1). 2018. Taylor & Francis Group. ISSN 1759-7536.

Table of contents

Articles:
A historiographical approach to Paul Perny’s grammar of the Chinese language
Xavier Lee-Lee & Verónica C. Trujillo-González

The history of the Poqomchi’ language description
Igor Vinogradov

An Italian Grammarian between Paris and London: tradition, competition and methods of pedagogic transmission in the works of Vincenzo Peretti (1795–1803)
Norma Romanelli

Book reviews:
Interpreting in Nazi concentration camps
Hong Diao

Invisibilising Austrian German: on the effect of linguistic prescriptions and educational reforms on writing practices in 18th-century Austria
Olivia Walsh

In Memoriam:
REBECCA POSNER (17 August 1929–19 July 2018)
Wendy Ayres-Bennett


 

Posted in Announcements, Publications, Uncategorized

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: