Recent publications in the history and philosophy of the language sciences – November 2022

Lorenzo Cigana. 2022. Hjelmslev e la teoria delle correlazioni linguistiche. Roma: Carocci. Biblioteca di testi e studi. 344 p. ISBN: 9788829017089
Publisher’s website

Il volume traccia la genesi e lo sviluppo della teoria delle correlazioni linguistiche di Louis Hjelmslev, uno dei più importanti linguisti strutturalisti del secolo scorso. Attraverso l’esame dei testi editi e delle fonti inedite, si ricostruisce lo sforzo di Hjelmslev di identificare, descrivere e formalizzare le leggi che regolano la struttura e l’evoluzione dei sistemi linguistici, a partire dall’assunto secondo cui gli elementi di una qualsiasi categoria contraggono opposizioni vaghe, di tipo prelogico. Tale idea, denominata “partecipazione”, costituisce la risposta di Hjelmslev alla teoria della marcatezza sviluppata negli anni Trenta del Novecento da Roman Jakobson e Nikolai Trubeckoj. Esplorandone gli ingredienti concettuali e mostrandone la portata in quanto tentativo di formalizzare il funzionamento della logica naturale del linguaggio, il libro pone un utile tassello nella ricostruzione del pensiero strutturale in quanto tale.


Louis Hjelmslev. 2022. Essais et communications sur le langage, ed. by Lorenzo Cigana. Genève & Lausanne: sdvig press. Figures of Structuralism, 2. 422 p. ISBN: 9782970082972. DOI: 10.19079/9782970082972
Publisher’s website

La première partie de ce volume recueille les interventions et les discussions dans lesquelles Hjelmslev figure comme rapporteur lors de séances du Cercle linguistique de Copenhague, ou lors d’autres colloques, et dont les minutes sont éparpillées dans différents Bulletins et Acta. On y trouvera aussi la reproduction des débats qui ont suivi les communications ayant été publiées par la suite sous forme d’articles. La deuxième partie est constituée de contributions plus longues, qu’on peut légitimement qualifier d’articles. Certaines parties de ce contingent ont déjà été publiées en italien ou en anglais : la traduction intégrale en français en a été réalisée ici, afin d’obtenir une uniformité générale.

Book in open access


Aleksandr Potebnja. 2022. La pensée et le langage. Traduit du russe par Patrick Sériot et Margarita Schönenberger. Préface de Patrick Sériot. Limoges: Lambert-Lucas. 344 p. ISBN: 978-2-35935-381-5
Publisher’s website

Quelles sont les limites orientales du « monde occidental » ? La Russie est-elle en Europe ? L’histoire des idées linguistiques peut apporter des éléments de réponse à ces questions entêtantes, et la linguistique « occidentale  » serait incomplètement connue si on ne l’élargissait pas à l’exploration de sa variante « orientale ».
A. Potebnja (1835-1891), professeur de langue et littérature slave orientale à l’Université de Kharkov / Kharkiv en Ukraine, adopte et adapte, en son lieu et son temps, les principes de la lignée humboldtienne. En une étonnante synthèse du romantisme et du positivisme, il transforme la notion métaphysique humboldtienne de « forme interne de la langue » en une notion lexico-psychologiste, la forme interne du mot, censée donner accès aux « représentations » collectives des locuteurs d’une langue donnée, accessibles par un travail de reconstruction étymologique. Mais la richesse – ou l’ambiguïté – de sa synthèse donne lieu en Russie à des interprétations contradictoires de son œuvre, tour à tour considérée comme idéaliste ou matérialiste. Elle est pourtant une étape sur le long chemin de la découverte de la dimension propre de la langue, qui devait aboutir plus tard au linguistic turn, jalon de la modernité.
On observera que les conditions draconiennes de la censure tsariste ont accordé peu de marge à Potebnja pour laisser paraître son souci de sauver la culture ukrainienne de la russification.


Cristina Muru. 2022. The linguistic and historical contribution of the Arte Tamulica by Baltasar da Costa, S.J. (c. 1610-1673): Annotated and commented Portuguese transcription and English translation from Portuguese and Tamil by Cristina Muru. Vila Real: Centro de Estudos em Letras / Universidade de Trás-os-Montes e Alto Douro. Linguística, 25. 505 p. ISBN: 978-989-704-496-0
Publisher’s website

The scope of this book is to present the Arte Tamul by Baltasar da Costa1 (ca. 1610-1673) in its contents, paying attention to his description of the Tamil language, highlighting the nature of the language the missionary was dealing with. 
Therefore, my intention is to highlight any linguistic feature that could be relevant for the linguistic change of the Tamil language as well as for observing its sociolinguistic variation in a diachronic perspective. The relevance of this grammar concerns different domains. 
First, despite being produced by a foreigner in India, it is one of the few documents belonging to the so-called early Modern period (Wilden 2018: 9-13) and contains specimens of the Tamil language. Second, it was an important document, which circulated widely within the religious community contributing to a growth in the knowledge of the Tamil language among Europeans. This is revealed by the fact that, as described in paragraph 2, to the best of my knowledge there are five copies of this manuscript which can be identified in three different libraries in three different parts of the world all of which were the result of the work of missionaries belonging to different orders. For example, among the copies available today, 2 one circulated among the Discalced Carmelites, while another in the Protestant milieu became the model of reference for the composition of the famous Grammatica Damulica by Bartholomäus Ziegenbalg (see Jeyaraj 2010; Israel 2011; Sweetman 2006, 2014, 2017). Third, it helps to identify those linguistic forms which are useful for a better understanding of Christian translations of religious books into Tamil such as the Catechism and Confession found at the end of some of these manuscript copies. Finally, Costa’s five manuscripts are all composed in Portuguese, consequently they represent a precious source for the study of the Portuguese language as it was used in India among missionaries in the 17th century.

Book in open access here.


Thị Kiều Ly Phạm. 2022. Histoire de l’écriture romanisée du vietnamien (1615−1919). Paris: Les Indes savantes. Vietnamica. 320 p; ISBN: 978-2-84654-616-4
Publisher’s website

Afin de communiquer avec les autochtones, les premiers missionnaires jésuites arrivés au début du XVIIe siècle au Vietnam suivent une méthode commune d’apprentissage : composition d’une grammaire et transcription de la langue autochtone en alphabet latin. Alexandre de Rhodes (1593−1660) a publié en particulier à Rome en 1651 le Dictionarium Annamiticum Lusitanum, considéré comme le texte fondateur de la transcription du vietnamien en alphabet de type latin.  
Les vicaires apostoliques français et les prêtres des Missions Étrangères de Paris s’installent à leur tour en Cochinchine et au Tonkin à partir de 1663. Ils fondent un collège général à Ayutthaya (Siam) et des collèges locaux au Tonkin dans le but de contribuer à la formation d’un clergé autochtone, lequel utilise l’écriture romanisée du vietnamien. 
En 1858, l’occupation de la Cochinchine par les Français modifie en profondeur la situation politique, linguistique et culturelle du Vietnam. L’écriture romanisée du vietnamien, nommée le quốc ngữ, sort du cercle de l’Église ; il est alors introduit dans l’enseignement en Cochinchine et devient l’écriture officielle pour la rédaction des documents administratifs (1882), puis au Tonkin et en Annam (1884−1885). Fort du soutien actif des intellectuels vietnamiens, le quốc ngữ est alors largement enseigné avec pour objectif la lutte contre l’analphabétisme. Après l’abolition du système de recrutement par concours des mandarins en 1919, il est substitué aux caractères chinois dans presque toutes les sphères d’activité de la société vietnamienne et devient écriture officielle nationale en 1945.  
Le succès de l’écriture romanisée du vietnamien, inédit dans le monde soumis à l’influence culturelle de la Chine, est le fruit de deux volontés parallèles : celle des colons français qui veulent apprendre plus facilement le vietnamien et rapprocher les cultures vietnamienne et française, et celle des lettrés vietnamiens, qui y voient un outil de lutte contre l’analphabétisme et de généralisation de ce que nous appelons aujourd’hui la littératie.


James McElvenny, ed. 2022. Interviews in the history of linguistics: Volume I. Berlin: Language Science Press. History and Philosophy of the Language Sciences 6. ISBN : 978-3-96110-396-6. DOI: 10.5281/zenodo.7092391
Publisher’s website

This volume brings together transcripts of ten interviews from the podcast series History and Philosophy of the Language Sciences, covering topics in the history of modern European linguistics from the beginning of the nineteenth century to the mid-twentieth century. The transcripts have been reviewed and edited for clarity and completeness.


Alessandro Garcea, Daniel Vallat, eds. 2022. Ars et commentarius. La grammaire dans le commentaire de Servius à Virgile. Turnhout: Brepols. Lingua Patrum, 14. 324 p. ISBN: ISBN: 978-2-503-59375-3
Publisher’s website

La grammaire présente dans le commentaire de Servius à Virgile reste encore peu connue. Mélangées à de nombreuses notes de toutes sortes, les scolies grammaticales constituent des remarques ad locum et forment un discours fragmenté et nécessairement partiel. Les seize contributions du présent volume mettent en valeur ce contenu grammatical en s’intéressant à la portée pédagogique, artigraphique et philologique de l’ars commenti de Servius.


Dan Van Raemdonck, ed. 2022. La question grammaticale. Points de vue et perspectives sur le discours scolaire et la progression curriculaire. Scolia 36. ISSN: 2677-4224. DOI: https://doi.org/10.4000/scolia.1918
Publisher’s website

Table of contents

La question grammaticale 

Dan Van Raemdonck – La grammaire scolaire. L’impossible articulation entre texte ou discours, phrase, forme, sens, fonction, dépendance et constituance 

Ecaterina Bulea Bronckart & Jean-Paul Bronckart – Du sens et des signes dans l’enseignement de la grammaire 

Bérengère Bouard, Bernard Combettes – La distinction proposition principale/proposition subordonnée dans les grammaires scolaires et les instructions officielles en France (xixe-xxiesiècles). Un aspect de l’analyse de la phrase complexe 

Aurélia Elalouf – De la nomenclature grammaticale de 1910 à la terminologie grammaticale de 2020.  Les compléments du verbe, entre syntaxe et sémantique 

Sophie Piron – Compléments verbaux et phrastiques dans la grammaire scolaire au Québec 

Patrice Gourdet & Marie-Noëlle Roubaud – Les discours grammaticaux sur le verbe par des élèves de CE2 et de CM2. Mise en perspective des performances et des connaissances des élèves

Morgane Beaumanoir-Secq – L’adjectif, notion fondamentale ou angle mort conceptuel ? 

Comptes rendus

Bernard Colombat et Aimée Lahaussois (dir.), Histoire des parties du discours
par Gilles Siouffi

Hervé Tiffon, Essai sur la naissance du culturel – La légende des humains
par Sandra Le Jan

Christiane Marchello-Nizia, Bernard Combettes, Sophie Prévost, Tobias Scheer (éds), Grande Grammaire historique du français
par Marie-José Béguelin

Anne Abeillé, Danièle Godard (dir.), Grande Grammaire du Français
par Danielle Coltier et Caroline Masseron

Posted in Publications

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

Upcoming events

12–13 January 2023
Paris, France
SHESL Conference 2023
New historical and diachronic perspectives on grammaticalization

4-6 September 2023
Universidade de Trás-os-Montes e Alto Douro, Portugal
2023 Annual Colloquium of the Henry Sweet Society
What counts as scientific in the History of Linguistics?

6-9 September 2023
Universidade de Trás-os-Montes e Alto Douro, Portugal
XXXII. International Colloquium of the “Studienkreis ‘Geschichte der Sprachwissenschaft'” (SGdS)
Controversies in the history of linguistics

%d bloggers like this: