Recent publications in the history and philosophy of linguistics, February 2019

Travaux du cercle linguistique de Prague. Karl Bühler, une théorie du langage redécouverte. Prague : OPS éditions, 2018. Travaux du cercle linguistique de Prague nouvelle série 7. ISBN 978-80-87269-52-7
Publisher’s website

Capture d’écran 2019-02-14 à 17.30.34

Ce volume présente vingt études recueillies autour de la Théorie du
langage de Karl Bühler (1934), provenant d’auteurs de l’Europe entière. La
plupart d’entre elles ont été lues et débattues sous leur forme première au
colloque international « Karl Bühler, 80 Jahre Sprachtheorie », organisé
avec le soutien de la Fritz-Thyssen-Stiftung par le Cercle linguistique de
Prague les 9 et 10 juin 2014, l’année de l’anniversaire de la parution de
l’oeuvre magistrale de Bühler ; d’autres études ont été demandées aux
chercheurs spécialisés dans le domaine. Elles ont toutes été discutées par la
suite au sein du Cercle de Prague, ce qui fait que l’ensemble en résultant
peut être qualifié de monographie collective.
Fondé en 1926, le Cercle linguistique de Prague, société érudite privée qui
se tient consciemment à l’écart des structures académiques institutionnalisées, est un lieu éminent de discussions méthodologiques. Que dans
les années 30 du XXème siècle, Karl Bühler, alors professeur à l’Université
de Vienne, et le Cercle de Prague se soient rencontrés et reconnus
d’emblée comme partenaires intellectuels, n’a en soi rien de surprenant : ils
partageaient l’intelligence de la nature fondamentalement communicative
et processuelle du langage. Que dans la deuxième décennie du XXème
siècle, le Cercle de Prague, toujours actif, revienne à la théorie de Bühler,
ne devrait pas surprendre non plus : il est devenu vital de rappeler aux
sciences du langage, la linguistique n’étant plus perçue comme une et
intégrale, que le langage est un environnement communicatif, et que le
sens communiqué est toujours résultat d’un processus interprétatif. La
perspective de Bühler, son intuition première aussi bien que ses
expériences suivies abondent en matière à alimenter de nos jours le débat
sur la méthode.
Siégeant à Prague mais cosmopolite de par sa nature, le Cercle linguistique
de Prague est un milieu foncièrement plurilingue ; le tchèque local est loin
d’être la seule langue utilisée lors du contact quotidien entre les membres.
Le minimum garanti dans les rapports internationaux officiels comprend
français, allemand, anglais, acceptés tous les trois sur un pied d’égalité. Le
Cercle invite ses auteurs à écarter toute spéculation sur la langue dans
laquelle ils seront le plus probablement compris : il n’y a point de compréhension sans effort déployé activement de la part du destinataire ; qui veut
effectivement être compris, doit être sûr de ce qu’il dit, et doit le dire avec
clarté. La pluralité linguistique des publications scientifiques est par
conséquent un enrichissement pour la recherche. Aussi sommes-nous
heureux de voir que la presque moitié des contributions au présent volume
ont été rédigées en allemand, langue originelle de la Sprachtheorie de
Bühler, et jadis langue par excellence de la science. Nous avons bien
évidemment laissé aux auteurs s’exprimant en allemand le choix entre
l’orthographe nouvelle, ancienne, ou à la suisse.
Le Cercle linguistique de Prague est le forum institutionnel du foyer
pragois du structuralisme fonctionnel, lequel structuralisme fonctionnel est
à concevoir comme un corpus, structuré et annoté, des textes scientifiques
produits au cours d’un siècle tout entier. Le lecteur est invité à se méfier de
certaines acceptions du mot « structuralisme », qui sont cependant
courantes, notamment dans l’usage français. Elles font du structuralisme
un mouvement idéologique cherchant à déceler, derrière les phénomènes
superficiels, flous et opaques, des structures profondes, claires et rigides,
qui seraient insensibles à l’homme faisant usage de sa langue à un moment
donné de l’histoire. Dans le foyer pragois, ceci n’a jamais été le cas : là, le
structuralisme consiste à relier intimement système et valeur (la valeur ne
résulte que des relations systémiques), et le fonctionnalisme consiste à
scruter les effets que produisent toute sorte de moyens linguistiques lors
d’une situation particulière de communication. Dans ce volume des
Travaux du Cercle linguistique de Prague, il n’y a pas lieu de développer
ce sujet, mais le Cercle de Prague y prête constamment attention.
Le présent volume s’inscrit discrètement dans le programme nommé Atlas
du structuralisme européen, animé par le Cercle linguistique de Prague,
qui cherche à relier la réflexion actuelle sur la méthodologie de la
recherche linguistique à la compréhension adéquate de l’historicité de la
recherche linguistique.

Capture d’écran 2019-02-14 à 17.41.40.png

T A B L E  D E S  M A T I E R E S  :

POINTS D’ACTUALITÉ
FEDERICO ALBANO LEONI, – De Philipp Wegener à Karl Bühler et après :
plaidoyer pour une linguistique non catégorielle
MARINA DE PALO – L’énigme de la subjectivité entre deux prophètes :
la philosophie et la psychologie
KLAAS WILLEMS – Bühler, Reichling, Coseriu und die Vieldeutigkeit
von Sprachzeichen

INTERPRÉTATION DE LA THÉORIE DE BÜHLER
CLEMENS KNOBLOCH – Connotatio und Symbolfeld in Karl Bühlers Sprachtheorie
PERRINE MARTHELOT – Métaphore et sphères de signification chez Bühler
MARTIN POKORNÝ – Bühler über Deixis : Exposition und Kritik
SANDRINE PERSYN-VIALARD – La deixis bühlerienne : résumé et réception
FRANK VONK – Karl Bühler’s “Construction of Human Speech”.
A Survey of Part IV of Bühler’s Sprachtheorie

HISTOIRE DE L’OEUVRE
ACHIM ESCHBACH – Über die Zerstreuung, Zusammenführung und Auswertung des
Bühler-Nachlasses
SAVINA RAYNAUD – Bühlers Sprachtheorie in Übersetzungen: einige Zeugnisse
MARIA PAOLA TENCHINI – Anmerkungen zur Übersetzung von Umfeld ins Italienische
mit campitura
JANETTE FRIEDRICH – Die Nachgeschichte der Sprachtheorie. Einige Hypothesen

CONTEXTE HISTORIQUE
JÜRGEN TRABANT – Auf Humboldts Spuren in Karl Bühlers Sprachtheorie
DIDIER SAMAIN – Bühler, la Gestalt et le béhaviorisme
FIORENZA TOCCAFONDI – Karl Bühler and the Notion of Expression
LORENZO CIGANA – La « réception manquée » de Bühler par le Cercle linguistique
de Copenhague
TOMÁŠ HOSKOVEC – Karl Bühler et le programme sémiologique
du Cercle linguistique de Prague

PARALLÉLISMES HISTORIQUES
SERENA CATTARUZZA –  Karl Bühler im historischen Kontext
der Experimentalpsychologie
ENRICA GALAZZI – Karl Bühler (1879–1963) et Agostino Gemelli (1878–1959) :
deux médecins-psychologues cherchant à saisir
le langage humain
SAVINA RAYNAUD – From the 1929 Prague Theses to the Axioms of
Bühler’s Sprachtheorie

Référence : https://f.hypotheses.org/wp-content/blogs.dir/1710/files/2019/02/annonceTCLP7.pdf


Danielle CANDEL et Douglas KIBBEE (eds). La prescription linguistique : applications et réactions. Klincksieck, 2018. ELA, Etudes de linguistique appliquée, n°191, juillet-septembre 2018.
Publisher’s website

Capture d’écran 2019-02-27 à 07.51.06

La question des « prescriptions », qui rejoint celle des « normes », est un sujet récurrent parmi les préoccupations des linguistes, comme nous avions eu l’occasion de le mentionner dans l’introduction à « Normes linguistiques et terminologiques : conflits d›usages » (Cahiers de lexicologie, Candel & Ledouble, 2017) faisant suite au colloque « Normes linguistiques et textuelles : émergence, variations, conflits » (Michèle Monte, Toulon, 2015). Nous y rappelions notamment les ouvrages Prescription and Tradition in Language (Tieken-Boon van Ostade & Percy eds., 2017), La représentation de la norme dans les pratiques terminologiques et lexicographiques (Bouchard & Cormier eds., 2002), ou encore Language Legislation and Linguistic Rights (Kibbee ed., 1998), et La qualité de la langue ? Le cas du français (Eloy ed., 1995).
Il se trouve qu’un colloque international fut dédié tout particulièrement au sujet des « prescriptions » les 15 et 16 novembre 2007, organisé par Danielle Candel (HTL, CNRS, UMR 7597), et Douglas Kibbee (University of Illinois at Urbana-Champaign, USA).
Le présent numéro des ÉLA rassemble une première sélection d’écrits issus de ce colloque « Prescriptions en langue (histoire, succès, limites) ». (Introduction and table of contents)

 

TABLE DES MATIERES :

La prescription linguistique : applications et réactions

Danielle CANDEL et Douglas KIBBEE – Introduction

Xavier NORTH – Qu’est-ce qui autorise une langue à prescrire?

Martin STEGU – Linguistique populaire et prescription

Josette REBEYROLLE, Ludovic TANGUY et Amélie JOSSELIN-LERAY – Laboratoire d’observation de l’usage terminologique

Aida TODI – La prescription linguistique entre tradition et nouveauté. Le cas
du roumain

Prisque BARBIER – De l’inventaire au dictionnaire : rôles et enjeux des analyses lexicographiques dans la construction de la norme exogène

Mélanie BERNARD-BÉZIADE – L’adaptation graphique des anglicismes dans la langue espagnole : normes et prescriptions

Francis TOLLIS – Quand un grammairien n’applique pas ses propres prescrip-
tions graphophoniques : le cas d’Antonio de Nebrija dans sa Gramática castellana (1492)

François GAUDIN – L’émancipation par la prescription chez les lexicographes

Béatrice GODART-WENDLING –  – Prescriptions et représentation de la langue

Hélène HUGOUNENQ et Camille MARTINEZ – Sourds et champions d’orthographe. Le poids de la prescription linguistique chez deux populations de scripteurs


 

Claudia Castellanos Pfeiffer (dir.), Fragmentum. NÚMERO ESPECIAL, História da Ciência da Linguagem, das Teorias Linguísticas, da construção do conhecimento sobre a(s) língua(s), UFSM, jul.-dez. 2018.
Publisher’s website

Capture d’écran 2019-02-27 à 08.25.22.png
Sumário
EXPEDIENTE

Claudia Castellanos Pfeiffer – APRESENTAÇÃO

Artigos
Ana Cláudia Fernandes Ferreira – A ANÁLISE DE DISCURSO E A CONSTITUIÇÃO DE UMA HISTÓRIA DAS IDEIAS LINGUÍSTICAS DO BRASIL

Anne-Gaëlle Toutain – CHANGEMENT LINGUISTIQUE ET CHANGEMENT PHONETIQUE

Carolina Rodríguez-Alcalá – NOTA SOBRE A NOÇÃO DE CULTURA E SUA RELAÇÃO COM A DE CIVILIZAÇÃO: O OCIDENTE COMO OBSERVATÓRIO DAS FORMAS DE VIDA SOCIAL

Vanise Medeiros, Verli Petri – LA LANGUE AU XIXE SIECLE A PARTIR DES ECRITS DE JOSE DE ALENCAR

Ronaldo Adriano de Freitas – OBJETOS PARADOXAIS NA HISTÓRIA DAS IDEIAS LINGUÍSTICAS: UMA PESQUISA SOBRE O ENSINO DE LÍNGUA PORTUGUESA NO BRASIL

Mariza Vieira da Silva – LA DISCIPLINARISATION DES SAVOIRS LINGUISTIQUES DANS L’ESPACE SCOLAIRE BRESILIEN : LE LOGICISME ET LE SOCIOLOGISME

Dantielli Assumpção Garcia – SEXISMO LINGUÍSTICO E O PROCESSO DE MANUALIZAÇÃO: A PRESENÇA DO FEMININO E DA MULHER NA LÍNGUA

Elaine Pereira Daróz – LA PLACE DE LA DISCIPLINARISATION DANS L’IMAGINAIRE DE LA LANGUE ANGLAISE DANS LES ETABLISSEMENTS SCOLAIRES PUBLICS AU BRESIL

Luciana Nogueira, Renato César Ferreira Fernandes – A LINGUAGEM COMO METÁFORA EM GRAMSCI E A RELAÇÃO COM BRÉAL: UMA ABORDAGEM A PARTIR DA HISTÓRIA DAS IDEIAS LINGUÍSTICAS

Tradução
Sylvain Auroux – A ENCICLOPÉDIA, O SABER E O SER DO MUNDO

Jean-Marie Fournier – A CONSTITUIÇÃO DE UMA LÍNGUA DE REFERÊNCIA NO ENSINO DA GRAMÁTICA: O EXEMPLO DA NOMENCLATURA GRAMATICAL DE 1910

Christian Puech – MANUALIZAÇÃO E DISCIPLINARIZAÇÃO DOS SABERES DA LÍNGUA: O CASO DA ENUNCIAÇÃO

Tullio De Mauro

Posted in Announcements, Publications, Uncategorized

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: